NEDERLANDS | FRANÇAIS

HRM InspirationDay 2021

 

25.11.2021

 

INSCRIPTION

Date: 25.11.2021

Lieu: Maison de la Poste | Tour & Taxis Brussel

09:30-12:00 & 13:30-16:45 (+ 30' networking)

Programme trilingue (néerlandais, français et anglais)

3 workshops la matinée (09:30 - 12:00) et 4 présentations l’après-midi (13:30  - 16:45)

On peut s’inscrire au programme du matin ou de l’après-midi ou pour toute la journée

ORATEURS

Katja Schipperheijn

Consultant, Author and Keynote speaker on learning and engagement in the digital society

Christien Van Vaerenberg

Chief HR Officer @ Port of Antwerp

Tim Berghmans

COO (Creator of Opportunities) @ Marbles

Nathalie Devenijns

Head of Human Resources @ AXA Bank Belgium

Wim Focquet

Talent Director @ DPDgroup

Jan De Visch

Exec. Prof. à la Flanders Business School | Managing Director de Connect & Transform

Nick Celis

Dirigeant du Groupe André Celis

Jan De Moor

Fondateur Tips4Talent | Partenaire Consilio | Président du conseil d’administration de Profel Group

PROGRAMME

matinée (workshops)

09:30

Wim Focquet
Jan De Visch

La force de la collaboration dynamique.

Comment appliquées différentes « perspectives sur l’intelligence » d’ une manière entrelacées dans une vision et action collaborative. Étude de cas DPDgroup.

La coopération dynamique repose sur trois découvertes scientifiques récentes. La première idée est que l'essence des fonctions et des rôles constitue la différence notable à réaliser par les collaborateurs. Cette notion contraste fortement avec l'accent mis sur les activités à exécuter. La deuxième idée repose sur le fait que les employés se développent tout au long de leur vie et elle s'appuie sur la manière dont cette évolution affecte leur conscience, leur approche des problèmes et leur « approche collaborative ». Cela complète l'accent unilatéral mis sur les compétences et les aptitudes. La troisième idée est que la principale force des équipes gagnantes est la façon dont elles réfléchissent ensemble, la façon dont elles rassemblent les choses par la réflexion. Cela contraste fortement avec l'hypothèse selon laquelle l'alchimie entre les membres de l'équipe, complétée des compétences comportementales qui y sont associées, fait la différence.

Le pouvoir et l'efficacité de ces idées, de la philosophie et de la méthodologie de la coopération dynamique, sont expliquées et illustrées sur la base du cas de DPDgroup.

DPDgroup, à l'origine Deutscher Paketdienst, est un réseau international franchisé de transporteurs de colis. Le centre de gravité des franchises est basé en Europe, mais il existe également des dépôts et des partenariats dans d'autres régions du monde. DPD transporte chaque année environ 1,3 milliard de colis dans le monde entier.

Par : Wim Focquet (Talent Director @ DPDgroup) et Jan De Visch (Exec. Prof. à la Flanders Business School et Managing Director de Connect & Transform)

Langue : néerlandais et anglais

Maximum 35 participants (pour optimiser le transfert des connaissances et l’interaction)


09:30

Nick Celis
Jan De Moor

Comment faire vivre les valeurs d’une organisation, d’une entreprise ou autre auprès de chaque collaborateur.

Étude de cas André Celis Groep (une PME d’environ 200 salariés).

Le groupe André Celis, une PME familiale d'environ 200 collaborateurs, est avant tout un fournisseur de matériaux de construction (avec quelque 20.000 produits) pour les professionnels et les particuliers et elle possède quatre magasins/showrooms et deux autres sites dans le Brabant flamand. L'entreprise dispose également d'un service de conteneurs, de son propre service de transport pour les livraisons rapides (avec 40 camions), elle loue des machines et des grands camions-grues et fournit également des services de recyclage des déchets de construction.

L'entreprise a défini 7 valeurs fondamentales (ensemble, ciblé, pratique, qualité, axé sur le client, opiniâtre, confiance) qu'elle utilise comme point de départ et clef de voûte de ses actions. Ces valeurs garantissent une stratégie claire et transparente, mais augmentent également la loyauté et la motivation des employés et (donc) des résultats opérationnels. L'entreprise applique également une politique ambitieuse pour une PME en matière de réduction des émissions de CO2 (-20 % sur 5 ans).

Par : Nick Celis (dirigeant du Groupe André Celis) et Jan De Moor (fondateur Tips4Talent, partenaire Consilio, Président du conseil d’administration de Profel Group)

Langue : néerlandais et français

Maximum 35 participants (pour optimiser le transfert des connaissances et l’interaction)

09:30

Jessy Van Dousselaere
Elke Van Hoof
Stephanie De Wulf

Wellbeing@work auprès de l’administration flamande.

Avec un exposé approfondi de la base scientifique de la politique de bien-être.

L’administration flamande (qui compte 28.000 collaborateurs) considère le bien-être comme un pilier stratégique des ressources humaines. Fondée sur des bases scientifiques, la politique de bien-être est à la fois intégrale et intégrée.

Cette politique développée à l’origine par l'Agentschap Overheidspersoneel (AgO – Agence de la fonction publique), assistant les départements et les agences de l’administration flamande dans les domaines du personnel et du développement de l'organisation, est toujours soutenue par la même agence.

AgO a coopéré avec la Vlerick Management School et avec le professeur Elke Van Hoof (VUB) pour le fondement scientifique de la politique de bien-être et aujourd’hui, cette politique se traduit au niveau des services avec notamment la boussole du bien-être récemment développée. 

Au sein du gouvernement flamand, le bien-être est une responsabilité partagée entre l'organisation et les employés. L'organisation et les responsables proposent une gamme de soutien, où l'employé assume la responsabilité personnelle de son développement et de sa santé mentale et physique. Le travail plus axé sur les données est un autre objectif. À cette fin, un tableau de bord du bien-être a été élaboré, permettant d’y suivre les chiffres du bien-être en permanence. 

Depuis 2016, il existe également un plan d'action luttant contre le stress et le burn-out, composé de 10 éléments constitutifs.

Qu'avons-nous appris dans le domaine du bien-être depuis 2016 ? Quels sont les enseignements tirés et les futurs défis dans le domaine du bien-être ?

Le professeur Elke Van Hoof vous fait découvrir les pièges d'un menu de bien-être, tout en vous proposant des alternatives. Elle vous fournira un aperçu des catalyseurs de bien-être, mais surtout des catalyseurs permettant de travailler activement à son propre bien-être. Les connaissances neurobiologiques et les modèles de changement de comportement vous permettront de maîtriser le bien-être des collaborateurs. Elle vous proposera également des outils pour convaincre tous les collaborateurs d’adhérer à votre politique de bien-être. Vous repartirez avec une politique de bien-être complète, autogérée, qui est le véritable reflet de la responsabilité partagée entre l'employeur et l’employé.

Par : Stephanie De Wulf (Talent & Well-being Manage Agentschap Overheidspersoneel Vlaamse Overheid) et Jessy Van Dousselaere (Conseiller RH Bien-Être Agentschap Overheidspersoneel Vlaamse Overheid) + Elke Van Hoof (Professeur Psychologie de Première ligne, de Santé et Médicale @ VUB, Founder Ally Institute & CEO Huis voor Veerkracht)

Langue : néerlandais et anglais

Maximum 35 participants (pour optimiser le transfert des connaissances et l’interaction)

après-midi (séminaire)

13:30

Katja Schipperheijn

Stratégies d’apprentissage pour les organisations/entreprises agiles.

Faire en sorte qu’une organisation soit à l'épreuve du temps devient de plus en plus complexe et urgent. La gestion d'entreprise ne consiste plus à faire face aux défis qui se présentent, mais bien plus à les anticiper. Cela n'est possible que si vous disposez des bonnes personnes, possédant les compétences appropriées, au bon endroit. Car même dans le contexte de collaborations intelligentes dans une histoire d'hommes et de machines, il faudra miser sur les connaissances et les compétences de vos collaborateurs pour faire la différence.

Dans son dernier livre, The LearnScape, et dans sa présentation lors du HRM Inspiration Day 2021, Katja Schipperheijn se penche sur les stratégies d'apprentissage déployées de manière agile dans des mondes de plus en plus virtuels. Elle discrédite certains mythes portant sur l'apprentissage et le développement et elle répond aux questions telles que : comment les entreprises peuvent-elles développer un LearnScape, un climat où les techniques d'apprentissage sont adaptées à une interaction continue avec le monde extérieur, l'écosystème ? Et pourquoi est-il absolument crucial que vous, en tant qu'entreprise, abordiez de cette manière un état d'esprit d'apprentissage permanent dans votre organisation ?

Par : Katja Schipperheijn (stratège de l'apprentissage, consultant et conférencier de renommée internationale, spécialisée en apprentissage et engagement dans le monde connecté. Son domaine d'expertise est axé sur l'interaction entre les personnes et la technologie pour parvenir à une croissance durable, fondée sur l'engagement et le bien-être).

Langue : néerlandais et anglais

14:10

Christien Van Vaerenberg

La contribution des RH et le rôle d’une culture d’autopilotage dans une transition durable.

Étude de cas : Antwerps Havenbedrijf (Entreprise portuaire d’Anvers).

Depuis l'arrivée du CEO Jacques Vandermeiren, Port of Antwerp est en pleine transition. La création de la nouvelle structure organisationnelle va de pair avec une transition culturelle qui accorde une place centrale à l'autogestion des collaborateurs. Les employés sont eux-mêmes responsables de leur carrière, de leur croissance et de leur développement.

Dans cette présentation, sera expliqué la façon dont les RH collaborent avec les dirigeants de l'organisation pour développer les compétences, mais surtout l'attitude des collaborateurs afin de les convaincre et les motiver pour qu’ils génèrent la dynamique de la transition. Quels sont les obstacles rencontrés ? Comment est essayer de les éviter ? Quels sont les principes fondamentaux ? Quelle est la vision promu ? Et comment faire pour réaliser cette vision au sein de l'organisation ?

Port of Antwerp (l'autorité portuaire d'Anvers : 1.600 employés, 40 sites de travail, répartis sur l'ensemble du port d'Anvers) soutient les activités dans le port d'Anvers (le deuxième plus grand port d'Europe, correspondant à la taille de 24.000 terrains de football et abritant plus de 900 entreprises).

Le département RH adapte consciemment et en permanence l'offre des formations. Les employés peuvent à tout moment développer leurs connaissances ou compétences de base, telles que les langues, l'informatique, les compétences générales, les connaissances portuaires, etc. De nouvelles formations sont constamment ajoutées à ce package de base. Il s'agit notamment de formations en design thinking, gestion du changement, partenariat commercial et analyse des données. De cette façon, les compétences, les aptitudes et les connaissances des employés ont constamment une longueur d'avance. L'accent est mis sur la flexibilité des collaborateurs dans un monde en constante évolution.

L'employabilité durable des collaborateurs contribue à la transition durable de l'organisation, de l'entreprise. Port of Antwerp accorde une grande importance à ce dernier point, c’est pourquoi sa politique d’entreprise durable est une priorité absolue. Ce n'est pas une coïncidence si le CEO Vandermeiren est également président de The Shift, une association de (souvent grandes) entreprises et d'ONG qui veulent mener ensemble un dialogue constructif sur la transition nécessaire vers une société et une économie durables.

Par : Christien Van Vaerenberg (Chief HR Officer @ Port of Antwerp)

Langue : néerlandais et anglais

14:50

COFFEE BREAK

15:30

Tim Berghmans

Pas de patrons, mais 100 % d’autogestion. Ne pas décompter les jours, mais plutôt opter pour des congés illimités.

Étude de cas Marbles (une agence de communication avec une vingtaine de salariés).

« Onbeperkt verlof » (Les vacances illimitées) est le titre accrocheur du livre de Tom Herrijgers, CEO de la société de marketing et de communication Marbles.

Ce n'est pas Tom, mais son bras droit, Tim Berghmans, qui dévoilera le sous-titre et la philosophie de l'entreprise Marbles lors du HRM Inspiration Day 2021. Il fera en quelque sorte un plaidoyer passionné pour l'autogestion dans le paysage entrepreneurial. Sur la base de l'expérience de Marbles.  

Sa présentation porte sur la raison et surtout la façon de passer d'un mode d'organisation et de fonctionnement classique mais peu satisfaisant à une culture de travail détendue dans laquelle chacun peut s'épanouir confortablement, tant sur le plan professionnel que personnel. 

La philosophie du « congé illimité » doit également être prise au pied de la lettre car chez Marbles, tout comme chez Netflix par exemple, les congés sont par définition approuvés à condition qu'il y ait suffisamment de personnes pour effectuer le travail pour le client. On compte encore quelques autres conditions, telles que la nécessité de fournir un compte rendu détaillé à l'équipe en cas d'absences prolongées et de prendre des mesures pour que les prestations puissent être poursuivies sans problème.


Marbles, qui se considère comme un accélérateur de bonheur (des employés), ne considère pas l'autogestion comme un objectif final et souhaite évoluer davantage en termes de RH innovantes. D'autres changements prévus sont aussi ambitieux que pionniers : déterminer les salaires en équipe (aujourd'hui, chaque employé a accès à toutes les informations financières de l'entreprise), l'actionnariat et la participation aux bénéfices pour les employés et une politique de durabilité (basée sur un équilibre entre les trois P : planète, personnes et profit - dans cet ordre) à caractère exemplaire. De plus, elle met en place un véritable écosystème d'entreprises et de personnes partageant les mêmes idées, d'où sa participation à la conférence et au mouvement Happiness@Work.

Par : Tim Berghmans (COO - Creator of Opportunities @ Marbles)

Langue : néerlandais et anglais

16:10

Nathalie Devenijns

Fini le travail de bureau obligatoire.

Étude de cas (télétravail) @ Axa Bank.

Chez AXA Banque Belgique, les employés peuvent (à partir de/depuis le 1er septembre) choisir eux-mêmes de venir ou non au bureau. Ce faisant, AXA va plus loin que la plupart des autres banques et entreprises. Depuis 2015, les plus de 800 collaborateurs du siège social d'AXA Banque Belgique ont déjà le droit de travailler à domicile jusqu'à deux jours par semaine. Après la crise du Coronavirus, qui a rendu le télétravail obligatoire pendant longtemps, l'institution financière veut faire un pas supplémentaire.

Ainsi, il est par exemple possible d’opter pour une semaine de travail avec cinq jours à la maison ou au bureau et de combiner la semaine suivante le travail à la maison et au bureau. Les employés ont la responsabilité et la liberté de décider eux-mêmes quand et dans quelle mesure ils travaillent à domicile. Ils doivent toutefois prendre des dispositions préalables avec leurs responsables et leurs collègues. Et le service à la clientèle ne doit pas en souffrir.

Chez AXA Banque, cela faisait depuis de longues années que le télétravail avait été mis en place. Même avant la crise du Coronavirus (depuis 2015), les personnes travaillant au siège de la banque avaient l’occasion de travailler jusqu'à deux jours par semaine depuis leur domicile. Dans sa fonction d’employeur, la banque voulait évoluer davantage sur le plan structurel, même en dehors de l’ère (post) Corona. Un des éléments préconisés dans ce contexte est une flexibilité totale accordée aux collaborateurs pour sélectionner leur poste de travail. L'évolution ultérieure des immeubles de bureau en tant que lieu de travail vers un lieu de rencontre, est un autre élément important : moins de postes de travail fixes et plus d'espace pour les réunions, les sessions de brainstorming et les événements sociaux.

Par : Nathalie Devenijns (Head of Human Resources @ AXA Bank Belgium)

Langue : néerlandais et français

INSCRIPTION

Matinée

€ 325

 

- 50 euros pour les détenteurs d'un identifiant Corporate PASSport ou d'un code promo

INSCRIRE

Journée

€ 575

 

- 50 euros pour les détenteurs d'un identifiant Corporate PASSport ou d'un code promo

INSCRIRE

Après-midi

€ 400

 

- 50 euros pour les détenteurs d'un identifiant Corporate PASSport ou d'un code promo

INSCRIRE

GROUPE-CIBLE


  • Directeurs/managers RH
  • Responsables de certains aspects de la gestion du personnel / de la GRH
  • Managers en communication interne (et externe/corporate)
  • CEO's / General managers
  • Line managers avec des responsabilités en ce qui concerne le people management

Depuis 2006, plus de 2500 professionnels des RH de plus de 1500 entreprises différentes ont participé à un knowledge sharing event organisé par HRMinfo.